Accueil  |  Forum  |  Chercher un club  |  Wikimartial  |  Boutique



Pak Mei Kung Fu


 
S'abonner à la newsletter de Webmartial
Chaque mois, l'actualité des arts martiaux et des sports de combat dans votre email !
Votre email :

Wikimartial : accueil | Participer à la création de cet article sur le forum Wikimartial | Qu'est-ce que Wikimartial ?

Ajouter un commentaire


Boutique de Webmartial - Équipements d'arts martiaux / sports de combat en direct de Chine

Armes
Kung Fu
Jeet Kune Do
Nunchaku
Sanda
Tai Chi
Boxes
Karaté
Kendo
MMA
Taekwondo
Protections
Service perso
Culture asiatique



Si Jo Pak Mei

Si Jo Pak Mei

Historique

L'histoire du pak mei, où réalité, mythe et légende cohabitent de façon étroite.

Le style étudié au sein de l'association est la boxe du moine pak mei, littéralement "sourcils blancs" du fait que le moine l'ayant inventé aurait eu de longs sourcils blancs...

La boxe de pak mei est un style ancien qui remonterait à la dynastie mandchou des Qing (1644 - 1911). Son inventeur l'aurait codifié sur les monts Emei dans l'actuel province du Sichuan avant d'être emporté par ses descendants dans l'actuelle province de canton.

Pak mei, parfois personnifiant le côté obscur conféré par la maîtrise des arts martiaux, d'autres fois défenseur loyal de la dynastie MING, quantité d'histoires opposées courent sur le compte de ce moine très controversé...

La première légende raconte que le moine aurait été un disciple du temple de shaolin du mont Jiulian ou Dong Yue province de Fujian. De nature très fière et orgueilleuse, le jeune moine voulait toujours être le plus fort et travaillait son kung fu sans cesse. Il se mesurait aux autres élèves dès que cela lui était possible et en sortait toujours victorieux.

Le supérieur du temple prévenu à maintes reprises du caractère belliqueux du jeune moine l'aurait alors sommé de cesser ses affrontements. Celui-ci ne voulant rien entendre continua ses défis sans se soucier de l'avis de l'abbé. Cette situation dura jusqu'au jour ou l'abbé, excédé par ce comportement, décida de chasser le jeune moine.

Pak mei, trop fier et se pensant très fort ne voulut pas partir de lui même et invita le vieil abbé a le mettre dehors... Si bien sur il en avait la capacité...

Le vieil homme, n'ayant plus le choix, il usa donc de son kung-fu bien malgré lui. Il chassa le jeune moine sans difficulté grâce à son expérience et sa haute maîtrise du shaolin quan.

Le jeune moine, anéanti d'avoir été vaincu se jura que ce serai bel et bien la dernière fois. Il quitta donc le temple et se réfugia dans les montagnes du Emei où il se converti au taoisme et par la même aux techniques de cultivation du chi "Nei kong"; spécialité des taoïstes de cette époque. Il fit donc la jonction des deux courants et en ressorti un système à la fois interne, basé sur la respiration taoïste "Nei kong", et externe "Wei kong", spécialité de shaolin, ce qui donna un système complet et absolument impitoyable.

Plusieurs années se sont écoulées, mais le temps passé n'a pas suffit à apaiser sa rancoeur contre shaolin qui l'avait chassé. Fort de sa nouvelle technique de combat, il décida donc d'aller laver cet affront. Il se rendit donc au temple et défia le supérieur qu'il vainquit sans grande difficulté.

L'empereur de chine de cette époque était Qian Long (1736-1796) ou Jia Qing (1796-1820) de la dynastie barbare Qing. Il eut vent du contentieux qui existait entre le moine Pak mei et le temple de shaolin. Soupçonnant le temple d'abriter un foyer d'activité révolutionnaire au pouvoir mandchou (qui essayait de rétablir légitimement la dynastie Ming (1368-1644), vrai dynastie chinoise d'ethnie Han), proposa au moine Pak mei de mener l'offensive sur le temple afin d'étouffer la rébellion.

Le moine accepta, fit triompher les troupes de l'empereur et incendia le temple...

Reprise par quantité de films chinois, cette légende reste encore aujourd'hui tenace.

La seconde histoire se déroule également au temple de Shaolin du mont Jiulian ou Dong Yue, province de Fujian.

L'empereur Kang Xi (1662-1722) craignant une révolte anti Qing envoya son armée pour mettre fin au bastion de rébellion du temple de shaolin. Il incendia le monastère, faisant périr tous les moines, sauf cinq. On les nomma les cinq ancêtres.

Les moines ayant survécu à l'incendie était :

  • Jee shim sim si
  • Ng mui si tai
  • Miu him
  • Fung dao duk ou Lei ban san
  • Pak mei dao yan

Ils partirent tous vers le sud, dans la province de canton où ils essaimèrent chacun leur style respectif à l'exception du moine Pak mei qui préféra les montagnes du Emei.

Étant traqué par l'armée mandchou, le moine changea de nom et afin que l'on ne le reconnaisse pas se déguisa en taoïste. Suite au décès du vieux moine, son disciple donna le surnom de son maître au système "Pak mei" ("Sourcil Blanc", surnom donné en rapport aux longs sourcils blanc que possédait le vieux maître) en signe de respect et afin que l'armée mandchou n'apprenne pas son existence.

De part son passé mystérieux et l'amour que le peuple chinois porte à shaolin, ces derniers craignent toujours aujourd'hui les pratiquants de ce style "maudit" s'imaginant bien souvent qu'ils font parti de sociétés secrètes, triades ou tout autres organisations criminelles.

Nous ne saurons jamais si le moine Pak Mei était un traître à la solde des mandchous, mais en connaissance même de la signification du salut "Des cinq continents et des quatre océans tous les hommes sont frères", cela parait peut plausible...

Fa San Pak Mei

Le Fa San Pak Mei descend de feu Sigung LAO SIU LEUNG. Il étudia le style auprès du moine XIU FOU DAO YAN (vent et feu), un moine taoïste dans la ville de canton. Il termina d'étudier le style en 1965 et retourna à Foshan, sa ville d'origine. Le pak mei étant très peu pratiqué à Foshan, il décida de répandre sa pratique ne lésinant pas sur les défis.

Sa réputation fut si grande que dans les années 70 le poing de Pak mei était le plus réputé de Foshan. Mon sifu commente cette histoire en expliquant que Sigung LAO SIU LEUNG n'eut jamais perdu un combat et que malgré son vieil age, à taille et poids égal, il demeure invaincu.

Malgré ce fort caractère, il choisissait ses élèves et n'enseignait qu'a ceux possédant un bon caractère et une bonne morale. Avant la venue de LAO SIU LEUNG, Foshan possédait déjà un maître de Pak mei, mais il n'enseignait que très peu. Suite à l'arrivée du maître, ils s'allièrent pour répandre la méthode.

Aux vues de l'intérêt toujours croissant que la population porte au poing de Pak mei, l'association Jing Wu de Foshan installa un institut de recherche sur la boxe de Pak mei le 16 août 1998. De nos jours le style est moins répandu, il n'existe, à notre connaissance que trois écoles en dehors de chine. Même à Foshan peu de gens ont appris le style en entier, de ce fait le Fa San Pak Mei Kune est aujourd'hui un style en voie de disparition.


Sifu Chan et Sifu Mai Yu Keung en action

Sifu Chan et Sifu Mai Yu Keung en action

Techniques : l'impitoyable et mystérieux Pak Mei Kung Fu

Style authentique, le Pak Mei Kung-fu fait partie des styles dits "du sud". Dénomination générale de toutes les boxes apparues en dessous du fleuve Yangtsé. Néanmoins, chaque système possède sa stratégie propre et c'est bien entendu le cas pour le Pak Mei, système à part entière. Enseigné de façon traditionnelle, de maître à élève au sein du clan, le système est resté inchangé...

Comme précité dans l'historique c'est un style interne (NEIKONG) / externe (WEIKONG), car provenant de la combinaison de boxes taoïstes et bouddhistes, donc autant basé sur le développement physique/musculaire que sur l'énergie interne/travail du souffle (CHI).

Style féroce, direct, rapide et impitoyable, le Pak Mei est basé sur les techniques du tigre et du léopard, mais aussi sur leur esprit féroce au combat. Les techniques se développent à moyenne et courte distance et vise les points vulnérables du corps. Les trois façons de frapper l'adversaire les plus courantes sont : la patte du léopard (pao choy), les griffes du tigre (fu zhao) et le poing de l'oeil du phoenix (fong ngan) qui est la signature du style. Le fait de replier la première phalange lors de l'attaque d'un point précis, permet de concentrer la force sur une surface d'un demi centimètre de diamètre, ce qui sur certaines zones a pour effet de provoquer des dégâts considérables, voire entraîner la mort. Il faut tout de même savoir que sans un travail d'endurcissement adapté, ces techniques demeureraient inefficaces.

Les diverses autres façons de frapper incluent les poings, la pique des doigts (biu tzi), la paume (jeong), le poignet en tête d'oie (ngo gong sao), les coudes (tsang), les genoux (sat thao) et le pied (keuk) qui est plus souvent utilisé pour frapper sous la ceinture.

Les zones les plus souvent visées sont les tempes, les yeux, la gorge, les aisselles, les côtes, les articulations, ainsi que les genoux...

Nous couplons souvent une saisie avec une frappe, nos bras contrôlent les bras adverses lorsque nous assenons une attaque.

Nous travaillons des répétitions de mouvements afin de s'approprier le style tant du point de vue technique que psychologique.

Pour être efficace il faut arriver à allier les cinq formes externes : yeux (ngan), cerveau (sum), main (sao), taille (yiu), position (ma) avec les cinq formes internes : esprit (sun), intention (yee), courage (yong), énergie (chi), explosion (ging).

Les formes (kune) sont courtes, très rapides et très mobiles. Les mains ne reviennent jamais aux hanches mais demeurent au contraire dans l'axe central du corps.

Nous utilisons toutes les positions classiques, MA BO, DIU MA, GONG MA, mais la spécificité provient de la posture SAM KOK MA (triangle) utilisée dans très peu de styles, qui permet un déplacement léger et rapide et une ininterruption de frappes en cas de poursuite de l'adversaire.

Les cours s'organisent autour de différents travaux, assimilation des positions, des déplacements, répétitions de frappes, blocages, clés, balayages, formes (kune), défenses prédéterminées, stratégies de combat, développement de l'énergie interne, combat, armes, endurcissements osseux et musculaires afin de rendre insensibles les armes naturelles du corps et casse de matériaux...

L'art martial étant étroitement lié à la médecine chinoise, nous intégrons dans notre programme d'entraînement avancé, l'étude des heures ou les coups ont les plus importants effets sur chaque organe.

Principes et proverbes

  • Les mains jaillissent de la bouche et de la poitrine, la force est engendrée par la taille et le pas du cavalier
  • Si c'est ouvert traverse, si c'est fermé touche et sens
  • Ne pas frapper en superficialité, mais briser l'adversaire en profondeur
  • Attaque défense simultané
  • Attaque diagonale (boun bien lien)
  • Absorber recracher
  • Force de fouet

  • Source de l'article : http://pakmei.free.fr
  • Interview de Jonathan Barbary, professeur de Pak Mei Kung Fu

  • Liste des sites web consacrés au Kung Fu
  • Forum "Kung Fu"
  • Chercher un club
  • Équipements de Pak Mei Kung Fu dans la boutique de Webmartial




    Forum de Webmartial - Messages récents 
    [Jujitsu] Re : jujitsu self defense cercle tissier par aniz12 avril 27, 2017, 23:55:16 pm
    [Jujitsu] Re : jujitsu self defense cercle tissier par bokken avril 27, 2017, 23:25:26 pm
    [Présentation des membres] Présentation...enfin! par aniz12 avril 27, 2017, 23:02:52 pm
    [Jujitsu] Re : jujitsu self defense cercle tissier par aniz12 avril 27, 2017, 22:51:58 pm
    [Kung fu] Kung fu San Soo !? par Kinngcharles avril 27, 2017, 20:18:49 pm
    [Kendo / Kenjutsu / Iaïdo] Vidéos compétition de Kendo à Shanghai par Webmestre avril 27, 2017, 16:55:56 pm
    [Boxe thaï (Muay Thaï) / Kick boxing / Full contact] Training 66 ans Venum training Camps par jomtien avril 27, 2017, 05:21:05 am
    [Jujitsu] Re : jujitsu self defense cercle tissier par bokken avril 26, 2017, 19:06:43 pm




    Ajouter un commentaire
     
    Pseudo :
      Votre email : (ne sera pas affiché)
    Votre évaluation de cet article :
     
    Commentaires :
    Recopiez le texte de sécurité ci-dessous :

    Me prévenir par email lorsqu'un commentaire est posté pour cet article




    Webmartial - Menu 

    Accueil  -  Forum  -  Chercher un club  -  Wikimartial  -  Boutique

    MMA  -  Actualités  -  Interviews  -  Articles  -  Annuaire de sites

    Blog de Webmartial  -  Suivez-nous sur Facebook

    Votre pub sur Webmartial  -  Contact  -  English version

  •